Accepter ce qui est

 

Une grande partie de notre souffrance est causée par notre incapacité à accepter ce qui est. Il y a toujours quelque chose dans notre vie que l’on souhaiterait différente de ce qu’elle est.

La résistance semble être la position par défaut de la plupart des gens. Nous voulons toujours que les choses soient d’une certaine manière conforme à nos souhaits et dès que cela n’est pas le cas c’est la catastrophe. Il peut y avoir par exemple des embouteillages sur la route, vous allez être en retard et c’est déjà la catastrophe.

J’admets bien sûr que cela peut-être irritant sur l’instant mais très vite si l’on observe de près, on peut réaliser qu’une grande partie de l’irritation provient de nos attentes bien plus que de la situation elle-même. Et paradoxalement dans cet état d’insatisfaction, nous allons passer à côté de solutions alternatives potentielles en étant perdus dans nos pensées. Cela arrive à chaque fois que nous n’acceptons pas ce que nous sommes en train de vivre.

Avant de voir comment accepter ce qui est, voici l’autre piège à éviter :

Chercher quelqu’un à blâmer est une autre forme de résistance. Tout ce que vous faites est de renforcer vos efforts pour repousser la vie. Lorsque nous faisons cela, nous nous dirigeons inévitablement vers des déceptions.

Quand nous n’aimons pas ce que nous vivons, nous sommes méfiants et incapables d’apprécier ce qui se présente dans notre vie.

Les solutions ne viennent pas quand nous sommes dans le mode de résistance, quand nous luttons contre la vie mais quand nous sommes dans l’acceptation de ce qui est et dans le lâcher-prise. C’est bien sûr un peu douloureux mais si l’on arrive à prendre rapidement du recul, les choses se dénouent naturellement.

Alors, comment vivre dans l’acceptation ?

Je peux seulement vous dire comment je fais. C’est un processus d’attention et de pleine conscience. Quand je vis une situation qui réveille en moi de la frustration, je me détends et je sais que c’est le moment pour observer la façon dont je me sens.

Cela peut-être de la déception, du regret, etc. Le point important est que quel que soit le sentiment immédiat qui se présente : Je ne le juge pas. Je ne pense pas que je ne devrais pas ressentir cela. La prochaine chose que je fais est de réaliser que je ne suis pas mes sentiments, que ce qui s’est passé s’est passé et que c’est très bien ainsi. Est-ce que le problème disparaît à chaque fois ? Non. Mais je suis ok également avec cela.

Je sais que c’est normal d’être frustré quand les choses tournent différemment de ce que j’attendais. Ne vous sentez pas non plus obligé de prendre tout à la légère. Il suffit d’essayer de prendre conscience que vous ressentez un sentiment par rapport à cette situation et c’est ce qui vous rend bouleversé, et non pas la chose elle-même. C’est la résistance avec « ce qui est » qui est la cause la souffrance, et non l’événement en lui-même.

Quand nous pouvons accepter ce qui est alors nous trouvons la paix. Maintenant, c’est important également de préciser que l’acceptation n’est pas la même chose que l’apathie.

L’acceptation est la fin de la résistance avec ce qui est dans chaque instant par rapport au fait de subir un événement particulier. Toute la différence est dans le sentiment dont nous vivons les choses. Si le sentiment insistant de se plaindre est présent, alors vous n’êtes probablement pas dans l’acceptation. Vous résistez encore à quelque chose parce que vous sentez que vous n’avez pas le choix. C’est différent et c’est toujours une forme de résistance. C’est là toute la subtilité.

L’acceptation n’est pas la stagnation – vous évoluez de toute façon à chaque instant quoi qu’il arrive. La question est de savoir si ce changement va venir dans la sérénité par l’acceptation de ce qui est ou dans la douleur. Je vote pour le premier choix !

Jonathan Rigottier

Source : http://www.mediter-pour-etre-heureux.com/accepter-ce-qui-est/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s