Les 22 nouveaux lieux parisiens de 2015 par Sophie de Santis pour Figaroscope

Nouvelle métamorphose pour les célèbres bains-douches de la rue du Bourg-l'Abbé (IIIe).

Attendus ou inespérés, ils sont et seront tous là. Hôtels, boutiques, librairies… Au top comme des sous neufs. Côté culture, il va s’en passer, des choses, dans les musées et autour… De janvier à décembre, ouvrez grands les yeux, les bras, la bouche et les oreilles !

Abris de JardinOutils et tondeuse seront à leur place !

Spots ou encore

Le Barbès. L’ancien immeuble de Vanoprix, parti en fumée en 2011, ressuscitera bientôt grâce à Jean Védrenne et Pierre Moussié, qui ouvrent ici un concept de brasserie-bar-dancing de 700 m² dans un style néo-industriel. Au total: trois niveaux et un patio sous verrière escamotable.

Le Barbès. 2, bd Barbès (XVIIIe). Ouverture le 25 janvier.

Ofr la boutique. Après le succès de la librairie arty, le magasin d’accessoires et objets vient d’ouvrir. On y trouve aussi bien des sacs et écharpes de la marque Meilleur Ami, des céramiques de Leslie David, des chaussures Carritz et même des meubles vintage et objets insolites sélectionnés par David Feder.

Boutique Ofr. 3, rue Paul-Dubois (IIIe).

Le Ritz. En attendant sa réouverture prévue à l’automne 2015,le palace organise une soirée hors les murs – «Un diamant gros comme le Ritz» – au Silencio. Lèvera-t-on alors un coin du voile sur les changements et nouveaux bars qui brilleront de mille feux à la fin de l’année?

Ritz. 15, place Vendôme (Ier). Soirée le 28 janvier au Silencio (IIe).

Hôtel La Parizienne.

La Parizienne et l’Idol Hôtel. Animé par l’esprit de la Parisienne à la fois «pétillante et impertinente», illustré par l’artiste Marta Fonfara, l’hôtel La Parisienne sera officiellement inauguré ce mois-ci. Les amateurs de black music des années 1960 à 80 se donneront rendez-vous, eux, à l’Idol Hôtel de Yann Gasparini: chambres dédiées aux icônes de la soul ou du funk et vieilles platines à disposition.

Hôtel La Parizienne. 33, bd du Montparnasse (VIe), inauguré fin janvier

Idol Hôtel. 16, rue d’Édimbourg (VIIIe).

Le Grand Pigalle. L’Experimental Group (Beef Club…) ouvre un hôtel de 37 chambres et un bar à vin à SoPi, dans un décor signé Dorothée Meilichzon.

Grand Pigalle Hôtel.29, rue Victor-Massé (IXe). Ouverture début février.

La Dynamo. La pratique de l’indoor cycling, en vogue à New York, s’exporte enfin! La première salle française proposera des cours avec coach pour se muscler sur une playlist de DJs renommés.

La Dynamo. 14, rue Saint-Augustin (IIe). Ouverture début février.

Lola James Harper.Il ne leur manquait plus que ça! Le collectif d’artistes ultra-inspirés Lola James Harper ouvre enfin un lieu bien à lui (40 m²), à la fois galerie photos, librairie, boîte à musiques et coffee shop, où les effluves des bougies maison se marieront à merveille avec le parfum du blend spécialement créé pour ce repaire arty en diable.

Lola James Harper. 30, rue Henry-Monnier (IXe). Ouverture fin février.

Les Bains. Résurrection très attendue du fameux club des années 1980. Le propriétaire des murs, Jean-Pierre Marois, a l’ambitieux projet d’en faire un hôtel 5 étoiles de 39 chambres et suites, doté d’un restaurant conduit par le jeune chef Michael Riess. Le tout dans un esprit arty et un style «chic à la française», chapeauté par le designer Denis Montel. Au sous-sol, un club accueillant des mini-sets rock’n’roll.

Les Bains. 7, rue du Bourg-l’Abbé (IIIe). Ouverture en mars.

Le Saint. Le petit hôtel de 18 chambres totalement haussmannien de Pierre Moussié (encore lui!) ouvrira au printemps.

Le Saint. 90, rue René-Boulanger (Xe). Ouverture en mars.


Cultures générales

La grande salle de la Philharmonie de Paris (XIXe), une prouese acoustique.

La Philharmonie de Paris. J – 8 avant l’inauguration duvaisseau de Jean Nouvel, tout d’alu et d’inox vêtu. «Le Centre Pompidou de la musique», promet Pierre Boulez. Le public tend déjà l’oreille…

Philharmonie de Paris. 221, avenue Jean-Jaurès (XIXe). Ouverture le 15 janvier.

Musée Gustave Moreau. Après plus d’un an de travaux, les six salles du rez-de-chaussée retrouvent leur visage d’antan. On y verra une partie de la collection absente des cimaises depuis 2002, ainsi qu’un cabinet d’arts graphiques.

Musée Gustave Moreau. 14, rue de La Rochefoucauld (IXe). Ouverture le 22 janvier.

Musée Auguste Comte.Le dernier domicile du philosophe, un des précurseurs de la sociologie, ne se visitait que le mercredi après-midi ou sur rendez-vous. Les horaires seront bientôt élargis.

Musée Auguste Comte. 10, rue Monsieur-le-Prince (VIe). À partir du 23 janvier.

Musée Bourdelle. L’auteur d’Héraklès archer exposait ses créations, sculptées ou peintes, au milieu d’un mobilier chiné chez les brocanteurs. Il rouvre avec la reconstitution de l’atelier de celui qui fut le praticien de Rodin puis le maître de Matisse, Maillol et Giacometti.

Musée Bourdelle. 16-18, rue Antoine-Bourdelle (XVe).Ouverture courant janvier.

La coupole du Panthéon. Son dôme (trois coques de pierre) est en travaux depuis 2013. En février, les échafaudages s’élevant à 37 mètres seront enfin retirés.

Château de Versailles. L’architecte Dominique Perrault a repensé l’accueil au château, qui était un peu chaotique. Au printemps, les millions de visiteurs emprunteront le pavillon Dufour et le pavillon Gabriel, de part et d’autre de la Cour royale. Ils traverseront une galerie décorée par l’architecte. Au premier étage, un salon de thé les attendra.À partir de mars.

Médiathèque. Avant l’été, l’ancien hôpital Saint-Lazare se métamorphosera en Médiathèque Françoise-Sagan pour accueillir notamment l’importante collection de littérature jeunesse du fonds de L’Heure Joyeuse, fermée en 2004.

Médiathèque Françoise Sagan. 8, rue Léon-Schwartzenberg (Xe). À partir de mai.

Cinéma. L’ancien Gaumont des Gobelins sera remplacé à la fin du premier semestre par Les Fauvettes, une salle dont la programmation sera tournée uniquement vers les grands films restaurés.

Cinéma Les Fauvettes. 58, avenue des Gobelins (XIIIe). À l’été.

Musée de l’homme. Avec ses mythiques collections d’objets préhistoriques et d’anthropologie, le nouveau projet scientifique abordera la question de l’homme en devenir. Entre autres surprises, une collection de 120 momies sur 2 200 m² de parcours. Musée de l’homme. 17, place du Trocadéro (XVIe). Réouverture le 17 octobre.

Le Hasard Ludique.

Petite ceinture. La gare de Saint-Ouen fait peau neuve pour se transformer en Hasard Ludique, un lieu culturel de proximité. Concerts, spectacles et ateliers de pratiques artistiques s’y retrouveront pêle-mêle, voisinant même avec un bistrot.

Hasard Ludique. 128, avenue de Saint-Ouen (XVIIIe). Ouverture à l’automne.

Hip-hop et compagnie(s). Le deuxième étage de la future Canopée des Halles accueillera une nouvelle antenne de la Maison des pratiques artistiques amateurs (MPAA). Soit six salles pour s’exercer à la musique, la danse ou le théâtre. «La Place», un centre culturel spécialement dédié au hip-hop – intégrant cours, concerts, spectacles, débats, expos… – verra le jour parallèlement.

Forum des Halles (Ier). Ouverture courant 2015. Inauguration de La Place à l’automne.

Musée Henner. Installé dans un hôtel particulier du XIXe siècle, cet appartement-atelier est typique de la demeure d’un artiste «officiel» du XIXe siècle. Réhabilitation de son salon aux colonnes et de son jardin d’hiver (avec une nouvelle verrière), mais aussi ouverture d’un café.

Musée Henner. 43, avenue de Villiers (XVIIe). Réouverture en novembre 2015.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s